COMPAGNIE BELL'AAME

ACTUALITES

SPECTACLES

CONCERTS JEUNE PUBLIC:

CONTACT

ESPACE PRO






France/Côte d'Ivoire

Ne pleure pas Fofana
    saga personnelle en 2 actes ou la rencontre fortuite entre une machine à écrire, un dé à coudre et l'équation de Laplace
un spectacle sur les roues de la carrosse, avec un sourire et peut-être une larme.
Ne pleure pas Fofana scène
Photo: cbdt 2013
«L'enfance commence un dimanche, un dimanche en famille. L’enfance c'est quand le monde entier tient autour d'une table le dimanche midi.»

Ne pleure pas Fofana est un récit autobiographique: le parcours d'une fille qui cherche sa place sur le chemin de la vie.
Amélia Fofana est une élève consciencieuse, intelligente et ordonnée.
               Grâce à l'école de la République et à sa promesse d'instrument démocratique de mobilité sociale, elle ira loin… Aussi loin que peut aller une enfant métisse, aînée d'une fratrie nombreuse,                              fille d'une femme de ménage mariée à un ouvrier.
     A l'école elle se sent différente: elle est nulle en maths et fait ses devoirs seule en pensant à ce père qu'elle ne connaît pas.Papy lui a expliqué qu'il est mathématicien .  Elle a les yeux tournés vers un autre monde, celui de la machine à écrire d'Anouk, des ordinateurs de Viviane, des Ballets russes, de Broadway, et du parfum de  Monique, la maman d'Amandine.   Grâce à l'école et à cause de Phèdre, elle croît être accablée par les Dieux, mais papy lui a expliqué que ça s'appelait la lutte des classes.
 
Ne pleure pas Fofana  , n'est pas une œuvre de fiction, ça a commencé à l'école.
         Amélia Fofana a un tablier orange dans une classe où tous les enfants ont un tablier vert. Chez les verts on l'a mise. Avant la rentrée, on avait dit à sa mère que l'enfant serait chez les oranges.                        Pas les moyens d'acheter un nouveau tablier. Les dés sont jetés, le ressort est bandé!

Le destin lié à une couleur. Putain de déterminisme.

 Ne pleure pas Fofana , c'est un nom et une histoire,
 le nom d'Amélia et l'histoire d'Amélia Fofana.

Direction artistique, conception, interprétation: Amélia Fofana
«Récoltage», écriture, réécriture, mise en scène: Mandine Guillaume
Mémoire, histoires, souvenirs, anecdotes, café du matin: Amélia Fofana
Musique originale, rengaine pitoyable, maestro indéterminable : Serge Pesce
Trémolos orthonormés, algorithme & blues, mandoline espiègle: Patrick Vaillant
Algèbre équilatéral, mailles trigonométriques, régisseur technique: Michaël Creusy
La lignification observée au microscope, intallation de photos/peintures : Daniela Ivanovic

Production: Compagnie Bell'aâme. Coproduction: Théâtre du Lavoir (Menton,06),
Accueil en résidence: Le Cabanon (Correns,83), Partenariat: SPEDIDAM,
Ministère de la Culture et de la Francophonie - République de Côte d'Ivoire / CNAC - Centre National des Arts et de la Culture (Abidjan),
Soutien: ville de St Laurent-du-Var (06).